VIOLENCES en couple : parlons en !

Sommaire :
 
nouveautés 2010 : violence sous évaluée
nouveautés 2009 : juillet rapport d'information parlementaire
nouveautés 2008 : étude INSEE sur les violences faites aux femmes ; dossier Hommes et Libertés ;
colloque pour une loi cadre

novembre 2007 : Manifestations sur Royan (café citoyen, ciné débat et
présentation du réseau royannais sur les violences en couple)

 

Publié le 23/06/2010  | LaDepeche.fr / le quotidien La Dépêche du Midi

La violence conjugale sous-estimée

Alors que le Sénat examinait hier une proposition de loi sur la violence faite aux femmes, une étude de la société Psytel, qui réalise des écoutes thérapeutiques pour les victimes, a révélé que le nombre de décès liés aux violences conjugales était sous-estimé. Si l'on retient le chiffre officiel de 156 femmes mortes en 2008 sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint, il s'élèverait d'après cette étude à environ 460. Ce chiffre recouvre non seulement le nombre de femmes et d'hommes morts des suites de violences conjugales, mais également les décès « collatéraux » des enfants et les suicides des agresseurs et des victimes. Ces chiffres, qui mêlent des données sanitaires, policières et judiciaires, restent « un ordre de grandeur, une estimation, car le comptage est très difficile », précise Marie-Dominique de Suremain, experte de Psytel.

Le texte examiné hier par le Sénat vise à renforcer la lutte contre les violences faites aux femmes, en créant une « ordonnance de protection » des victimes et un délit de « violence psychologique ».

http://www.solidaritefemmes.asso.fr/

 

***********

 

Le 25 novembre 2007 avait lieu  la Journée internationale contre les violences faites aux femmes.
La section LDH de Royan a souhaité abordé ce thème au travers des violences en couple.
Car, au delà de la cellule familiale, toute la société est touchée, sous tous ses aspects,
et particulièrement les femmes dans leur intégrité, leur capacité et droit à vivre une vie privée, familiale, professionnelle et sociale.
Au niveau local, chacun est interpellé : professionnels, acteurs sociaux, culturels, éducatifs, citoyens.
Plusieurs RV ont été proposés pour s’informer, débattre et participer à ce que ce sujet ne soit plus négligé...

banniere_violences_conjugales.gif

    Une femme meurt tous les quatre jours !

Les violences conjugales, malgré leur ampleur et leurs conséquences dramatiques (une femme meurt tous les quatre jours des suites de la violence de son conjoint ; un homme
tous les seize jours), restent sujet tabou.
Aux violences subies par les femmes, on oppose celle des hommes, aux coups reçus par
une femme, on objecte sa responsabilité (elle l’a cherché, elle le mérite)...
Ces récusations ne doivent pas masquer un problème de fond qui gangrène notre société :
on accepte cette violence.
Or ces actes sont punissables par la loi, faut-il le rappeler.
Cela renvoie immanquablement à la place de la femme, qui malgré toutes les avancées sociétales, reste fragile. Comment peut-on imaginer qu’une femme quitte son conjoint lorsqu’elle sait qu’elle aura de grandes difficultés à trouver un logement, lorsqu’elle travaille
à temps partiel avec un salaire de misère...

   
Un réseau de professionnels en Pays Royannais

Au niveau local, à l’initiative de l’association Tremplin 17 qui gère le CHRS des Combots,
un réseau de professionnels a été constitué pour améliorer l’accompagnement des femmes victimes de violence. Cette expérience réussie a donné naissance à d’autres réseaux sur le département.
Ce travail a été au coeur du ciné débat du vendredi 16 novembre - en présence de Bruno Guillet, directeur adjoint du CHRS des Combots, de Laurence Cartier, chargée de Mission Départementale aux Droits des Femmes et à l'Egalité en Charente-Maritime, et de Francesca Satta, avocate et présidente de la section LDH de Saintes.
Car cette initiative mérite d'être largement connue du public, victime ou témoin de violences, pour donner des pistes de réponses. Parce qu’aussi cette initiative met en exergue des questions essentielles sur lesquelles les professionnels nous interpellent : quels moyens se donne-t-on pour prendre en charge le conjoint violent et éviter la récidive ? les réponses judiciaires sont-elles adaptées ?
Justice civile (affaires familiales - garde des enfants, droit de visite du père...) et justice pénale sont-elles toujours conciliables ?

Il ne s’agit pas d’opposer hommes et femmes, la question des violences conjugales résulte de l’histoire d’un couple, mais se nourrit de la société qui l’entoure. A fuir ces débats, nous fuyons nos responsabilités.

   
Paroles, théâtre et écrits ...

Cette question de la violence des rapports “hommes femmes “ a également été au coeur d’un Café citoyen, le 3 décembre, au Cosy-Bar de Royan ;  le principe du café-citoyen étant de se prêter  au jeu des échanges, comme autour d’une table entre amis. Celle-ci a été organisée en partenariat avec le centre socio-culturel de Royan.
En introduction, la Morgan Cie nous a joué un fabliau éloquent, illustration parfaite que l’on peut rire de nos faiblesses... pour y remédier ! 

Enfin, pendant toute cette période, les librairies Rivages et Odyssée de la BD à Royan, ainsi que le Point insolite à St Georges de Didonne, ont sélectionné des ouvrages permettant  à chacun d’aller plus loin sur les questions des violences conjugales, mais aussi plus largement sur les rapports hommes femmes et les droits de celles-ci.


Pour aller plus loin...

    Quelques sites internet utiles...

http://www.charente-maritime.pref.gouv.fr/etat/services/droitsfemmes/accueil.htm
http://www.cndf.ras.eu.org/spip.phpwww.cndf.ras.eu.org/spip.php?rubrique3
http://www.un.org/depts/dhl/dhlf/violence
http://www.ldh-france.org/resultatrecherche.cfm?recherche=FEMMES
http://www.stop-aux-violences-domestiques.com/
http://www.femmes-egalite.gouv.fr/grands_dossiers/dossiers/violences/campagnes_communication.htm

    A télécharger  :

Un mini dossier réalisé par le groupe de travail “Femmes” de la Ligue des droits de l’homme, en 2005 www.ldh-france.org/docu_groupes2.cfm.
(A venir, la parution d’un dossier  sur la question des violences faites aux femmes dans Hommes et Libertés, mensuel de la LDH).


Nouveautés 2008

Le numéro de février 2008 de Insee Première (n°1180) a publié une étude sur « Les violences faites aux femmes ». Cette étude est le fruit de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » réalisée par l’Insee, en 2007, en partenariat avec l’Observatoire national de la délinquance, pour la première fois entièrement dédié à la victimation. 17 500 ménages et individus ont ainsi été interrogés sur les éventuelles violences dont ils auraient pu être victimes au cours des deux dernières années et sur leurs opinions sur la sécurité dans leur quartier ou leur village. L’enquête a été réalisée suivant un nouveau protocole mis en œuvre auprès de femmes et d’hommes âgés de 18 à 75 ans qui permet d’aborder de manière très confidentielle des sujets particulièrement sensibles comme les agressions sexuelles et les violences entre membres d’un même ménage.
http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1180/ip1180.html


A lire absolument, le dossier "Les droits des femmes, un combat pour l'universel", paru dans le magazine Hommes et Liberté de la LDH de mars 2008 (n°132). Au sommaire : le rapport homme-femme toujours inégal, le féminisme ligueur, les violences et agressions sexuelles, la contraception, femmes et travail, etc.
Vous pouvez le téléchargez :
http://www.ldh-france.org/docu_hommeliber2.cfm?idhomme=1622&recherche=FEMMES


Ci joint un lien vers le programme du colloque organisé par le Collectif national pour les droits des femmes « La loi cadre contre les violences faites aux femmes étonne, ravit, interpelle, offusque »,  le 22 novembre 2008 à l’Assemblée nationale.
http://collectifdroitsdesfemmes.org/IMG/pdf/Colloque22novembre2008.indd.pdf
 
Nouveautés 2009


Publication, en juillet, d'un rapport parlementaire, sur les violences faites aux femmes